• La marque Le Leon lance son pull «chômeur» à 285€!

    sudinfo.be

    Il y a quelques jours, la marque de vêtement Le Leon a lancé son magasin en ligne. Et ce lancement ne s’est pas fait sans heurts sur la toile. Peut-être le besoin pour la marque de faire le buzz pour s’imposer sur le marché. Seulement, il y a un des articles qui a choqué.

    En effet, en surfant dans la vitrine homme, on peut trouver toutes les gammes de pull avec une inscription dessus. Une d’elle a fait réagir, celle du chômeur !

    Non seulement, la marque Le Leon a repris la définition du chômeur pour décrire la marchandise mais en plus, le prix est fixé à 285€!

    Sur la toile, plusieurs internautes ont également retrouvé d’autres descriptions un peu douteuses sur le site, comme le souligne le site Les Inrocks.


    2 commentaires
  • La signification des expressions

    En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami 

    "Il fait un froid de canard !" Que vient faire ce canard dans cette expression ? Il tombe comme un cheveu dans la soupe, non ? Et d’ailleurs, pourquoi dit-on qu’on est "trempé comme une soupe" ?

    Aujourd’hui, "Michel de Bruxelles" sur une idée de Fiftytoo  décortique les expressions de la langue française !

     

    Trempé comme une soupe

    Être trempé comme soupe signifie tout simplement être trempé, dégoulinant (d’eau de pluie, généralement). Mais pourquoi comme une soupe ? La soupe, par définition, est toujours mouillée, non ?

    En réalité, c’est à la tranche de pain, jadis appelée "soupe", qu’il est fait allusion dans cette expression. Cette "soupe", une fois plongée dans le potage était par là même... trempée !

    Être bouche bée

    On est "bouche bée", et non "bouche bé", ou encore "bouche B", lorsque, de surprise ou de stupeur, on ne dit plus rien !

    Pourquoi "bée" ? Tout simplement parce qu’en ancien français, "béer" signifiait "ouvrir la bouche d’étonnement". Le verbe existe toujours et signifie "être grand ouvert". "Bé" est l’ancien participe passé de ce verbe (actuellement "béé").

    Se mettre sur son 31

    Utilisée lorsque quelqu’un met ses plus beaux habits, l’expression a une origine controversée.

    Selon certains, "31" serait une déformation du mot "trentain". Du XIIe au XVIe siècle, le drap de trentain désignait en effet un tissu très luxueux. En portant du trentain, l’on se parait de ses plus beaux atours...

    Selon d’autres, "31" fait référence au jeu de cartes du même nom, dans lequel le joueur qui comptabilisait 31 points avait un bon jeu, voire le plus beau jeu !

    La fin des haricots

    "C’est la fin des haricots !" signifie que c’est la fin de quelque chose : de la boîte de biscuits, de tout espoir...

    Mais pourquoi des haricots, et pas des pommes ou de la farine ? Au début du XXe siècle, le haricot était un aliment bas de gamme, distribué dans les prisons ou dans les internats lorsque les ressources venaient à manquer. Quand même les haricots faisaient défaut, c’est que c’était vraiment la fin !

    Un froid de canard

    On ne comprend pas bien, a priori, le lien entre un froid très vif et cet animal, qui n’est pas plus froid qu’un autre, et qui ne vit pas au Pôle Nord !

    L’origine de l’expression est à chercher dans la tradition de la chasse. En effet, c’est en hiver, lorsque le froid piquant se fait sentir, que s’ouvre la chasse aux canards sauvages !

    Prendre son pied

    "Prendre son pied" signifie prendre un grand plaisir en pratiquant une activité artistique, sportive, sexuelle... ou autre ! Comme un bébé qui agrippe son peton et le suçote avec plaisir ? Pas vraiment...

    Au XIXe siècle, le pied désignait la part, la ration. À l’époque "J’en ai mon pied" était très loin de signifier "j’en ai ma claque"... En effet, lorsqu’une femme avait son pied, c’est qu’elle avait eu sa part... de plaisir sexuel ! L’expression s’est ensuite étendue aux deux genres, et à tous les contextes.

    Source : Fiftytoo.be


    votre commentaire
  • Panneau de circulation "revisité", rue de la Loi à Bruxelles


    1 commentaire
  • Quand l'administration casse les pieds des contribuables par des règlements ridicules, voilà ce qui se passe !!!

    On ne voulait pas délivrer de permis de construire à un fermier pour son auvent à chevaux. Du coup, il a mis une table et deux chaises dans le pré. Aucune loi ne limite la taille du mobilier et il n'y a pas de permis de construire pour un ensemble de jardin...

    Des chevaux sous une table et deux chaises !!! Ou, comment ridiculiser les instances administratives...

     


    5 commentaires
  • les chiens et le 14 juillet (France) ou/et le 21 juillet (Belgique).


    votre commentaire
  • Les mauvaises herbes, je contrôle !

     

    La mauvaise herbe, c’est une herbe « sauvage », mal placée, qui dérange son environnement et envahit le monde végétal. On l’appelle aussi herbe spontanée ou adventice. Dans un jardin bio, les mauvaises herbes ne sont pas totalement éradiquées : on les maintient à un niveau acceptable et on en tire profit.

     

    Les mauvaises herbes : avantages et inconvénients

    Avantages

    - Certaines, comme le chardon ou le lierre, nourrissent et abritent les oiseaux, d’autres, comme le persil sauvage, attirent les insectes. 
    - Elles protègent le sol, le décompactent et l’aèrent avec leurs racines. 
    - Elles éloignent les prédateurs et les maladies. 
    - Elles servent également à enrichir le compost.

    Le saviez-vous ? 
    - Le trèfle apporte de l’azote au sol. 
    - L’ortie renferme des minéraux. 
    - Les pâquerettes présentent du calcium. 
    - Le chardon contient de l’oméga 3 et du phosphore.

    Inconvénients

    - Elles étouffent certaines cultures. 
    - Elles puisent l’eau destinée à d’autres plantes. 
    - Elles affaiblissent les récoltes. 
    - Elles accueillent les ravageurs et les maladies.

    Reconnaître les mauvaises herbes

    Pour contrôler les mauvaises herbes, il est important de les connaître. Se reproduisent-elles rapidement ? Viennent-elles par voie du sol ou ont-elles été apportées par le vent ? Comment envahissent-elles la nature ? Comment survivent-elles ?

    A force d’observation, vous distinguerez deux types de mauvaises herbes :

    - Les (bis)annuelles : mouron blanc, pissenlitcoquelicot...

    Elles poussent et germent en une année ! C’est par les graines qu’elles se perpétuent. Elles se disséminent avec le passage du vent, des animaux, de la pluie, des hommes. On les trouve surtout dans les sols régulièrement retournés. D’ailleurs, leurs racines peu enfoncées sont faciles à arracher.

    - Les vivaces : fraisiers, liseron, pissenlit, chiendent, orties

    De vie plus longue que les annuelles, elles se maintiennent en développant un important système racinaire. Tantôt ces vivaces se propagent à la surface de la terre, par des stolons, comme avec les fraisiers et les ronces. Tantôt elles envahissent la partie souterraine par des rhizomes, c’est le cas des chiendents et des orties. Certaines, notamment le liseron et le pissenlit, se multiplient à partir d’un simple petit bout de racine.

    Précautions contre les mauvaises herbes

    1. Avant de cultiver

    - Un ou deux mois avant : paillez le sol avec un film plastique étanche et noir, qui empêche la lumière de pénétrer. Il freinera le développement futur des mauvaises herbes.

    - 2-3 semaines avant de semer : aérez le sol à la griffe puis arrosez. Sarclez régulièrement toutes les pousses spontanées qui apparaissent. Ensuite, arrosez une dernière fois et semez pour de bon.

    - Le paillis aéré, de dix centimètres : copeaux de bois, compost, gravier, paille ou foin. Il existe des paillis vivants formés de plantes couvrantes.

    2. A vos cultures !

    - Rapprochez vos plantations : l’espace vital des mauvaises herbes s’en trouvera réduit.

    - La rotation des cultures : les herbes indésirables accompagnent systématiquement la croissance de certains légumes. Il est donc important de changer l’emplacement des cultures !

    - Couvrez les parties que vous ne cultivez pas avec un compost de jardin.

    - Préservez un coin du jardin qui restera « sauvage », où s’épanouiront les mauvaises herbes.

    Elles sont là !

    1. Désherbage du sol

    - Le désherbage manuel : à la fourche ou la binette. Enlevez progressivement ce que vous n’identifiez pas comme vos plants. Attention quand même de ne pas vous tromper ! Choisissez une binette adaptée à votre taille et binez quand la terre est sèche.

    - Le désherbage thermique : tue les graines et les herbes par un choc de chaleur qui flétrit les végétaux. Ce choc peut être au gaz, à la vapeur d’eau chaude, à la flamme ou à l’eau bouillante. Vous trouverez ce qui vous convient le mieux en jardinerie.

    - Sarclez le plus tôt possible avant la feuillaison pour les vivaces et coupez la plante avant qu’elle ne monte en graines et ne se dissémine pour les annuelles.

    - Sur la terrasse, passez régulièrement avec une brosse dure qui empêche la germination de graines.

    2. Nettoyage

    - Limitez le bêchage, qui ramène les graines à la lumière et leur permet ainsi de germer rapidement.

    - Rabattage : fauchez ou coupez au sécateur les mauvaises herbes adventices envahissantes, de façon régulière.

    - Pour nettoyer le sol sans le retourner, vous pouvez placer un film plastique à la saison de pousse des mauvaises herbes, au printemps. A l’automne, le sol sera propre.

    3. Que faire des mauvaises herbes ?

    Si elles ont des graines mures : laissez-les macérer un mois dans l’eau avant de les mettre sur votre tas de compost. Si c’est une plante à racine, laissez-la d’abord sécher quelques jours, sans contact avec le sol.

    -----------------------------

    Source : Fiftytoo.be


    votre commentaire
  • Albert ne sera plus le Roi des belges le 21 juillet (humour).

    Albert ne sera plus le Roi des belges le 21 juillet (humour).


    votre commentaire
  •  

    les fraises rendraient les dents plus blanches !!!!

     

     

    Qui ne souhaite pas avoir un sourire éclatant ? Voici nos 10 astuces pour avoir (et garder) des dents blanches !

     

    1. Le fluor ?

    Le fluor renforce l’émail des dents. Cependant, ingéré en trop grande quantité, il peut causer de petites stries blanches, ou, dans les cas plus graves, des taches brunes sur les dents.

    2. Les fraises

    Les fraises nettoient naturellement les dents. Frottez, laissez reposer pendant cinq minutes, et rincez… le tour est joué !

    3. Le bicarbonate de soude

    L’utilisation du bicarbonate est controversée : s’il est en effet efficace pour blanchir les dents, , il est aussi très abrasif. Utilisez-le donc occasionnellement et avec parcimonie.

    4. Rince-bouche

    N’utilisez jamais de rince-bouche contenant de l’alcool, qui tue les bactéries, mais attaque également l’émail. Pour rappel : le rince-bouche ne s’avale pas, et la bouche doit être rincée à l’eau après son utilisation.

    5. Une alimentation saine

    Chaque fois que vous mangez ou buvez quelque chose, vos dents sont en quelque sorte attaquées. Limitez donc vos "casse-croûte" et consommez beaucoup de fruits et légumes.

    6. L’eau

    Boire un verre d’eau après un café ou un thé est un réflexe à avoir. Cela permet en effet d’éliminer un maximum de « déchets » laissés derrière les dents.

    7. L’eau oxygénée

    Se rincer la bouche avec de l’eau oxygénée pendant une minute ou une minute et demie, le matin avant le brossage, s’avère assez efficace. Cette technique est d’ailleurs utilisée par les professionnels.

    8. Les noix

    Les noix sont bonnes pour la santé, mais sachez que vous pouvez également utiliser la peau qui les entourent pour blanchir vos dents ! Après quelques jours, les résultats sont déjà visibles ...

    9. Orange, sauge et laurier

    Un mélange de feuilles de laurier séchées et broyées et de zestes d’orange est peut s’avérer efficace. Idem pour les feuilles de sauge.

    10. Brossage et fil dentaire

    Last but not least, le plus important, même : une bonne hygiène dentaire ! Un bon brossage et le passage quotidien (ou à tout le moins régulier) du fil dentaire sont les clefs d’un beau sourire !

    Source : fiftytoo.be 

    les fraises rendraient les dents plus blanches !!!!


    votre commentaire