• La Région bruxelloise gère-t-elle en bon père de famille le chantier de la place Rogier ?

    Retard dans le chantier de la place Rogier

    La Région bruxelloise gère-t-il en bon père de famille le chantier de la place Rogier ?

    Un entrepreneur indemnisé à hauteur de 1,2 millions à charge du contribuable 

    L’entrepreneur Viabuild, chargé du réaménagement de surface de la place Rogier, sera indemnisé en raison du retard dans la mise en œuvre du chantier.

    La Région bruxelloise a donné son feu vert à une indemnisation à hauteur d’1,2 million d’euros d’un des entrepreneurs chargé de la réalisation du réaménagement de la place Rogier au centre de la capitale. L’information diffusée, jeudi, par la RTBF, a été confirmée officieusement à plusieurs sources proches du gouvernement régional. Le cabinet du ministre des Travaux Publics Pascal Smet a confirmé l’existence d’un accord sur l’indemnisation de la société anonyme Viabuild, en charge des travaux d’aménagement à réaliser en surface, mais il s’est refusé à en évoquer le montant, pour des raisons juridiques.

    Il a également confirmé que le ministre Smet ferait réaliser un audit sur ce chantier qui a connu de nombreux avatars au cours des dix dernières années, mais il ne le commandera qu’une fois les travaux définitivement achevés. L’objectif est d’en tirer toutes les leçons utiles pour la gestion des futurs liftings d’envergure dans la capitale.

    Selon la RTBF, Viabuild exigeait initialement 3,9 millions d’euros d’indemnités pour les pertes financières consécutives aux retards subis et menaçait d’ester en justice pour en obtenir tout ou partie. Une source gouvernementale régionale interrogée jeudi a évoqué un montant de 4 millions d’euros.
    La voie de la négociation a permis de conclure un accord sur un montant d’1,2 million d’euros non confirmé officiellement par le gouvernement régional.

    La Région bruxelloise gère-t-il en bon père de famille le chantier de la place Rogier ?

    Auvent

    Le précédent gouvernement bruxellois avait décidé de scinder le chantier en plusieurs appels au marché pour le réaménagement de la place, la rénovation de la station de métro, la réalisation d’un atrium, et le montage de l’auvent monumental, le geste architectural le plus visible de l’ensemble.

    Outre les conséquences de la réintégration dans la programmation, des travaux d’étanchéité du tunnel routier auquel le gouvernement sortant avait dans un premier temps renoncé, ceux du consortium chargé de la conception et de la construction de l’auvent ont pris un important retard. Ce consortium et la Région sont toujours en litige à propos du résultat final, jugé non conforme aux attentes initiales.

    Source : http://www.lavenir.net/cnt/dmf20180105_01107299/retard-dans-le-chantier-de-la-place-rogier-un-entrepreneur-indemnise?utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=regions_bruxelles&utm_content=suiteactu&M_BT=52724303895


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :