• Les festivités à l’Atomium pour le Nouvel An dévoilées

    Le plateau du Heysel acceuillera le traditionnel feu d’artifice de la Ville de Bruxelles et ses festivités, le soir du nouvel an, de 22h30 à 1h du matin. L’occasion de célébrer le 60e anniversaire de l’Atomium et de l’Expo 58. Spectacle aérien, DJ et projections lumineuses sont au programme. 50.000 personnes sont attendues pour l’évènement.
    Dès 22h30, un DJ fera danser la foule pendant que des projections lumineuses mettront en valeur la majestueuse architecture du Palais 5. Ensuite, la compagnie anversoise Theater Tol fera découvrir aux spectateurs un opéra moderne en lumière. ’Garden of Angels’ est un spectacle aérien composé de personnages féeriques (anges, musiciens, danseurs, etc.).

     les festivités à l’Atomium pour le Nouvel An dévoilées

    Transports en commun gratuits à partir de minuit

    Afin que les festivités se déroulent dans les meilleures conditions possibles, un dispositif de sécurité sera mis en place. À partir de 20h30, le site de l’événement sera totalement fermé au public pour des questions d’organisation. Afin de faciliter le travail des services de sécurité, la Ville de Bruxelles conseille d’éviter les sacs à dos ce soir-là. Les bouteilles en verre sont interdites, ainsi que l’usage privé de pétards et feux d’artifice, comme précisé par le règlement général de police.
    Les organisateurs recommandent d’emprunter les transports en communs qui, pour l’occasion, seront gratuits à partir de minuit.

     Les festivités à l’Atomium pour le Nouvel An dévoiléesEn termes de sécurité, l’esplanade de l’Atomium est plus appropriée que le piétonnier ou le mont des Arts, car les espaces de dégagement en cas de mouvements de foule sont plus larges. Faut-il y voir le signe d’une menace particulière qui planerait sur l’événement? Au Centre de crise, on se montre rassurant: à ce stade, l’Ocam (Organe de coordination pour l’analyse de la menace) n’a relevé aucune menace particulière. «Comme chaque année, nous avons tenu une réunion de coordination et fait l’état des lieux en concertation avec la police locale, indique Benoît Ramaker, porte-parole. Mais à ce stade, le feu d’artifice est géré comme un événement de grande ampleur comme il s’en est produit d’autres dans le contexte de niveau 3 qui est d’application depuis trois ans maintenant.»


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :