• Les piscines publiques, de vrais nids à bactéries pouvant être dangereuses !

    Les piscines publiques seraient remplies de bactéries résistantes au chlore, pouvant entraîner diarrhées, problèmes respiratoires et réactions cutanées selon une étude. Le chlore serait un perturbateur endocrinien !

    Les piscines publiques, de vrais nids à bactéries pouvant être dangereuses

    L’idée d’aller piquer une tête à la piscine est particulièrement tentante l’été quand il fait chaud. Mais une étude qui vient de sortir risque bien de nous faire changer d’avis… Les bassins publics seraient en effet de vrais nids à bactéries, pouvant s’avérer dangereuses pour notre santé.

    Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le chlore ne suffit pas à tuer toutes les bactéries… Plus de 270.000 personnes seraient tombées malades ces 15 dernières années après avoir fréquenté les piscines publiques et 8 seraient mortes des suites de leur infection. C’est ce que révèle une étude menée aux Etats-Unis et publiée sur le site du Centers for Disease Control and Prevention (CDC), un organisme de santé officiel du pays. Parmi ces bactéries résistantes au chlore, on peut citer les  cryptosporidies, responsables de diarrhées, les légionelles, à l’origine de la légionellose, une maladie respiratoire, et les pseudomonas, qui peuvent entraîner des infections cutanées ou viscérales, voire une septicémie. Les scientifiques révèlent également que les cas de légionellose augmentent de 14% chaque année aux Etats-Unis depuis 2017.

    COMMENT ÉVITER LES INFECTIONS À LA PISCINE ?

    Pour éviter les risques de contamination, il faut d’abord éviter de boire la tasse, explique Michele Hlavsa, directrice du centre américain de prévention des maladies sur Buzzfeed. “Le problème des cryptosporidies est qu’elles sont très résistantes au chlore, donc une fois que l’eau en contient, il est difficile de s’en débarrasser”, avertit-elle, sachant qu’il suffit d’avaler 10 de ces germes pour être infecté. Maux de ventre, nausées, vomissements, fièvre, perte de poids et déshydratation sont autant de symptômes qui peuvent indiquer une contamination aux cryptosporidies. La spécialiste met également en garde les malades : “S’il vous plaît, n’allez surtout pas vous baigner si vous avez la diarrhée”, déclare-t-elle. N’oubliez pas également de prendre une douche savonnée avant ET après la baignade pour éviter d’infecter le bassin. S’il est loin d’être esthétique, le port du bonnet de bain est vivement recommandé pour éviter de salir le bassin, mais aussi pour préserver ses cheveux du chlore. Evitez de vous déplacer pieds nus et pensez à prendre des chaussons exclusivement réservés à la piscine.

    Les piscines publiques, de vrais nids à bactéries pouvant être dangereusesLien utile : La Quotidienne France 5

    https://www.youtube.com/watch?v=SvkBTRfFgKg

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :