• Trois amis des chats agressés violemment à Bruxelles aux Marolles !

    Trois amis des chats agressés violemment à Bruxelles aux Marolles !

    Christine, Albert et une amie ont été violentés par des personnes dans les Marolles.

    Ce samedi soir, un couple de septuagénaires et une amie, des bénévoles, ont été violemment agressés par un groupe de personnes alors qu’ils tentaient de venir en aide à une chatte et ses petits dans le quartier des Marolles à Bruxelles. "Nous sommes anéantis", explique Christine. "Nous sommes toutefois allés ce dimanche aux portes ouvertes de Chats libres parce que mon mari s’était engagé", explique cette amoureuse des félins.

    Mais la violence de l’agression dont ils ont été victimes samedi a laissé des traces. "Un homme est arrivé vers nous en nous insultant", poursuit-elle. "Il nous a traités de tous les noms puis a appelé d’autres hommes pour qu’ils nous agressent. Ils ont saisi le téléphone de mon amie et l’ont jeté à terre. Ils ont fait tomber mon mari au sol. Il a un problème de hanche et je me suis dit qu’il ne pourrait jamais se relever. Ils ont pris son téléphone qui se trouvait dans un étui à la taille et l’ont brisé !"

    Trois amis des chats agressés violemment à Bruxelles aux Marolles !Christine est particulièrement choquée. Elle pleurait lorsqu’elle s’est confiée. "Ils ont ensuite essayé de prendre mon sac pour également casser mon téléphone et m’empêcher de prévenir les secours. J’ai les bras remplis d’hématomes parce que j’ai résisté. Je ne sais pas comment j’ai réussi à le tenir. Aux balcons de la cité, tout le monde regardait. Ils étaient comme au spectacle. Personne n’est intervenu !"

    Les victimes ont fini par réussir à prévenir les secours. "La police est arrivée très rapidement sur place. Les policiers ont été très compréhensifs et gentils avec nous. Lorsque mon amie est retournée à sa voiture, des personnes lui avaient crevé les pneus."

    Christine ne comprend pas ce déferlement de violence. "Nous étions là pour aider une femelle et ses deux jeunes. Nous avons déjà été insultés, mais je n’ai jamais été violentée à ce point. Nous étions disposés à partir. Je suis cardiaque et j’ai fait un malaise. La situation est de plus en plus catastrophique. Les gens deviennent de plus en plus violents. On nous a déjà menacés de nous castrer avec des tessons de bouteilles !"

    Ces amoureux des animaux ont décidé de prendre un peu de recul, mais ils continueront à aider les animaux.

    Les chats errants sont un véritable problème

    Les chats errants représentent un réel problème dans les grandes villes. À Bruxelles, plusieurs associations se sont donné le mot pour tenter de venir en aide aux félins tristement abandonnés à leur sort. L’association Chats libres est une de celles-ci.

    Trois amis des chats agressés violemment à Bruxelles aux Marolles !Beaucoup de personnes pensent que les félins peuvent vivre sans l’humain et c’est une grossière erreur. Les chats sont domestiqués par l’humain depuis des siècles et ne sont plus capables de survivre sans lui. Ainsi, les animaux errants se reproduisent sans aucun contrôle, ne parviennent pas à se nourrir et pour finir meurent dans des souffrances atroces et prématurément. "Nous voulons sensibiliser les personnes au problème des chats errants sans famille et à leur misère due à leur prolifération", explique un membre de l’association. Pour ce faire, les ASBL qui ne bénéficient d’aucun subside tentent de nouer les deux bouts grâce aux donations et au bénévolat.

    Comme la surpopulation féline est un véritable problème, les amoureux de ces animaux à quatre pattes militent pour la stérilisation des chats errants. "Faites vous-même le calcul. Une chatte libre a en moyenne deux portées par an de quatre petits et une espérance de vie de quatre à six ans. Ces petits dès 5-6 mois continueront le cycle et… le problème ne cesse de grandir. Une femelle et quatre de ses chatons peuvent donner naissance à plus de 300 chats en deux ans…"

    Les associations se concentrent donc sur la stérilisation des animaux et comptent sur les amis des chats pour les aider. "Avec des cautions, des trappes et boîtes de transport sont prêtées aux personnes amies des chats qui décident de leur venir en aide. Ces chats sont stérilisés et soignés si c’est nécessaire. Ils sont vermifugés et déparasités. Après une convalescence de trois à quatre jours, ils sont remis sur le terrain dont leurs protecteurs s’occupent."

    Source et photos : Sarah Rasujew / dhnet.be

    http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/trois-amis-des-chats-agresses-a-bruxelles-5b1d7aaf55326301e7775dd2#.Wx47-jn1IoY.facebook

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    bouvelle monique
    Lundi 11 Juin à 19:41

    je cnnaissais un monsieur Charlie Wadin il s est occupe des chats libres de Bruxelles et leurs fesaient des abris et les nourrissaient pendant de longues annees c etait un homme admirable courage a vous et merci 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :