• La princesse Astrid aurait dû prendre quelques leçons auprès de notre bourgmestre quant à l'utilisation correcte d'un revolver d'alarme ! Cela aurait évité à Charles Michel de souffrir d'acouphène.

    Olivier Maingain sait, lui, comment se servir d'un revolver alarme

    Olivier Maingain sait, lui, comment se servir d'un revolver alarme

     Source : http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/olivier-maingain-surpris-en-train-de-tirer-sur-les-avions-qui-passent--a107886088

     


    votre commentaire
  • Il continuera à faire chaud les prochains jours. Si vous remarquez un animal domestique dans une voiture fermée, avertissez la police via le 112 ou le 101 !!

    Un chien enfermé dans une voiture sous le soleil meurt en quelques minutes !

    C'est le retour du soleil, mais attention pendant que certains « boivent des bulles, d’autres brûlent et meurent », comme nos toutous dans les voitures !

    Dès les premiers rayons de soleil, il ne faut jamais laisser un animal enfermé dans une voiture ! En quelques minutes, la température dans l’habitacle peut dépasser les 40°C et être fatale pour votre compagnon. Et ce, même si une ou plusieurs fenêtres sont entrouvertes ou que vous êtes garés à l’ombre, le soleil tourne vite !

    Que faire si vous voyez un chien dans ces conditions ?

    Vous venez d’apercevoir un chien enfermé dans une voiture au soleil ?. Appelez immédiatement la police locale. 

    Vous estimez que la situation est urgente et vous ne pouvez pas attendre les secours ? N’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ». Mais malheureusement cette bonne action engageant votre responsabilité, le propriétaire du véhicule pourra se retourner contre vous et porter plainte pour « effraction.

    Info utile en cette période de forte chaleur


    votre commentaire
  • Elle s'appelle Moueddene Lamya et son post que j'ai découvert sur un groupe Facebook woluwéen, m'a interpellé.

    Son rêve serait de réaliser un flashmob en hommage à son idole Michael Jackson. J'ai trouvé son idée sympathique et me suis autorisé à relayer son message sur mon blog.

    Voici ce qu'elle a écrit

    "Michael Jackson en flashmob.... sur notre commune, ou ailleurs!

    "Bonjour à tous,

    Qui parmi tous les facebookers belges et/ ou bruxellois, étaient, sont et seront toujours de grands fans de MICHAEL JACKSON ?

    Je propose à tous ceux qui voudront bien me répondre, de lui rendre hommage en faisant un flashmob.

    Liker mon annonce, c'est bien mais participer à ce flashmob, c'est encore mieux.

    Que ceux qui étaient, sont et seront toujours fans de Michael Jackson et qui seraient intéressés par ce flashmob me répondent par MP, sur ma page facebook.
    J'aimerais que cela se fasse annuellement pour honorer la mémoire de ce grand artiste, génie musical du 20ème siècle.
    Je sais que là où il est, il serait content de voir qu'on ne l'oublie pas. Ce serait un peu la fête annuelle " Michael Jackson".
    Si vous êtes OK avec ça, j'attends vos messages et répondez-moi en masse.

    Retrouvez-moi sur facebook en cliquant sur le lien que voici : 

    https://www.facebook.com/atswjt?fref=ufi

    Merci. "

     


    votre commentaire
  • Dix idées reçues sur l’alimentation de votre chatLe chat est réputé délicat. Pourtant, on lui prête souvent des besoins qu’il n’éprouve pas forcément. Quelques pistes pour bien le nourrir.

    Tout est question de qualité nutritionnelle et de quantité servie, mais aussi de certaines conditions sur lesquelles les maîtres ne sont pas forcément au point.

    L’endroit où mon chat prend ses repas a une importance.

    VRAI. Il doit absolument se sentir en sécurité, donc dans un lieu tranquille, pas un endroit de passage. Le chat étant extrêmement sensible aux odeurs, sa gamelle doit être propre et éloignée le plus possible de sa litière.

    Je peux laisser de la nourriture en permanence, mon chat sait se réguler.

    VRAI et FAUX. Comme ses ancêtres sauvages, le chat domestique fractionne ses prises alimentaires et peut faire de dix à vingt repas quotidiens, de jour comme de nuit. Seulement, tout est question de quantité et d’apport énergétique.

    C’est pâtée ou croquettes, mais jamais les deux en alternance.

    FAUX. La plupart des vétérinaires conseillent désormais la binutrition (mixed-feeding, en anglais). Par exemple, un petit pochon d’aliments humides le matin et le soir, et dans la journée une dizaine de grammes de croquettes en libre-service.

    C’est bien de changer régulièrement de variétés pour sa nourriture.

    FAUX. Rien ne l’impose. En revanche, que le chat soit habitué à varier les plaisirs présente l’avantage de ne pas risquer de lui donner au quotidien un aliment aux piètres qualités nutritionnelles, et ainsi d’éviter des carences ou des problèmes liés à la digestion. Par exemple, un chat nourri de croquettes fabriquées avec beaucoup de carcasses et très peu de viande sera facilement constipé et peut risquer une occlusion intestinale. Mais attention, un chat prend vite goût à la variété des repas et risque de snober sa nourriture si les menus variés cessent !

    Le goût est primordial pour qu’il apprécie un aliment.

    FAUX. Ce qui fait aller le chat vers un aliment, c’est d’abord son odeur – il est cent fois plus réceptif aux odeurs que nous, alors que ses papilles gustatives sont bien moins développées. La température de l’aliment a aussi son importance. À servir de préférence proche de sa température corporelle (38 °C) – comme les proies dans la nature – ou à température ambiante. Un léger réchauffement peut favoriser la prise alimentaire chez certains félins. Le chat choisira ensuite un aliment pour sa facilité de préhension, sa texture et, bien sûr, son goût.

    Carnivore, le chat ne peut pas être allergique à des protéines animales.

    FAUX. En plus de pouvoir souffrir d’intolérances alimentaires, comme avec l’amidon que contiennent les croquettes ou le lactose, le chat peut être allergique à certaines protéines (bœuf, volaille…). Les symptômes : des troubles cutanés (il se gratte la face, le cou, le ventre), des rougeurs sur la peau, de la diarrhée… Il faut consulter le vétérinaire qui instaurera un régime dit d’évitement pour déterminer l’origine de l’allergie.

    Le fait de se frotter ou de miauler près de la cuisine signifie qu’il a faim.

    VRAI et FAUX. Vocalises et frottements sont souvent interprétés comme des appels à la nourriture, alors que ce n’est pas forcément le cas. Du coup, le maître donne à manger, et le cercle vicieux commence. Le chat associe l’attitude de son maître à une récompense pour sa recherche d’attention, et c’est parti…

    S’il y a plusieurs chats dans le foyer, chacun doit avoir sa gamelle.

    FAUX. À l’inverse de chez les chiens, le repas n’est pas une valeur sociale et le chat n’est pas soumis aux règles hiérarchiques. Il demeure un chasseur solitaire et peut partager sa gamelle. Toutefois, deux chats d’un même foyer peuvent ne pas avoir les mêmes besoins (selon leur âge, d’éventuels problèmes de santé…).
    Certains chats ont des difficultés avec certaines formes de croquettes.

    VRAI. Pour les chats à la gueule écrasée, comme les persans, l’exercice peut être délicat : s’ils préfèrent certaines croquettes à d’autres, c’est peut-être en raison de leur forme, pas de leur goût.

    Les croquettes pour chaton ne servent à rien.

    FAUX. Jusqu’à la fin de sa croissance – à neuf mois environ –, le chaton a besoin d’une alimentation très riche en protéines et en matières grasses, comme la femelle gestante ou allaitante. Attention, nourriture plus riche ne signifie pas double ration !

    Source : http://www.60millions-mag.com/2017/05/23/dix-idees-recues-sur-l-alimentation-de-votre-chat-11154


    votre commentaire
  •               Cinquante ans déjà!

                       251 morts 

                       63 blessés

    L'INNO : 22 mai 1967 - 22 mai 2017, cinquante ans déjà !

    Lundi 22 mai 1967 vers 13 heures : Les grands magasins "A L’Innovation" sont ravagés par un incendie d’une violence exceptionnelle.  Plus de 150 pompiers ont été mobilisés.  Ils ont dénombré 323 morts, 150 blessés et ils ont dû lutter pendant huit heures contre un enfer de plus de 10.000 mètres carrés.

    Belgique : Le 22 mars 1967, la Belgique connaissait sa plus grande catastrophe.... L'incendie de l'Innovation

     « Ne sautez pas, nous amenons les échelles », crie un sauveteur à l’adresse d’une jeune femme en proie à une violente crise de nerfs.  Les flammes lèchent la fenêtre du deuxième étage, par laquelle elle vient de s’extirper du brasier.  Sa robe et son visage portent les stigmates de sa fuite désespérée, d’une lutte pour la vie menée au sein d’une foule prise de panique.  Elle s’approche du rebord de la corniche.  Elle pleure.  Elle s’élance dans le vide et s’écrase au pied de l’échelle à demi déployée.  D’autres corps, dont ceux de jeunes enfants, jonchent déjà le sol.

    Belgique : Le 22 mai 1967, la Belgique connaissait sa plus grande catastrophe.... L'incendie de l'Innovation


    Belgique : Le 22 mai 1967, la Belgique connaissait sa plus grande catastrophe.... L'incendie de l'Innovation

     Article complet à découvrir sur l'excellent blog bruxellois :

    http://sofei-vandenaemet.skynetblogs.be/incendie-innovation-catastrophe/

    Belgique : Le 22 mai 1967, la Belgique connaissait sa plus grande catastrophe.... L'incendie de l'Innovation

     Liens utiles : http://www.dhnet.be/actu/faits/l-irm-exhume-un-document-de-1967-sur-l-incendie-de-l-innovation-59136814cd702b5fbe7e4c1c#.WRQYhoBtTlw.facebook

    Vidéo "La dame au sac retrouvée 50 ans après"                      https://www.dailymotion.com/video/x5ktqlt_la-dame-au-sac_school

    L'INNO : 22 mai 1967 - 22 mai 2017, cinquante ans déjà !

     

     

    Découvrez sur ce blog woluwéen, un autre article plus complet 

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/incendie-de-l-inno-la-dame-au-sac-a-ete-retrouvee-50-ans-plus-tard-vid-a130134750

     

    L'INNO : 22 mai 1967 - 22 mai 2017, cinquante ans déjà !

    L'INNO : 22 mai 1967 - 22 mai 2017, cinquante ans déjà !

    L'INNO : 22 mai 1967 - 22 mai 2017, cinquante ans déjà !


    votre commentaire
  •                          Les vols de nuit volent nos nuits

    Survol de Bruxelles : Le sommeil des Bruxellois ne vaut pas une crise gouvernementale

     Article qui en dit long sur l'actuel gouvernement et sa gestion du problème

    "Il n'est plus possible d'attendre." "On ne voit toujours rien venir." "Mais que fait donc le ministre de la Mobilité François Bellot ?"

    C'est à peu près en ces termes que, selon nos sources, des bourgmestres et parlementaires MR du Brabant wallon, de Bruxelles et de communes à facilités ont tout récemment tenté de faire comprendre à Charles Michel qu'il était urgent de trouver une solution structurelle aux nuisances sonores des avions. Ces élus sont exaspérés de recevoir sans cesse des mails de riverains survolés en colère.

    Survol de Bruxelles : Le sommeil des Bruxellois ne vaut pas une crise gouvernementale Le Premier ministre aurait répondu qu'il ne pouvait rien entreprendre sans se mettre à dos ses partenaires flamands de la majorité, N-VA et CD&V en tête. Ce dossier ne vaut pas une crise gouvernementale, aurait-il laissé entendre. Voilà qui rappelle, lors des débats houleux de 2004 autour du très controversé plan Anciaux de "dispersion des nuisances", la petite phrase prononcée par le vice-Premier ministre MR, un certain Louis Michel : " Le sommeil des Bruxellois ne vaut pas une crise gouvernementale. "
     

    Source : Olivier Rogeau, journaliste au Vif/L'Express 




    votre commentaire
  • L’entrée dans les centres commerciaux bientôt payante

    L’idée pourrait faire son chemin, les grands centres se muant en lieux de détente.

    Payer pour faire son shopping ! A priori, l’idée paraît complètement farfelue, voire insensée. Et pourtant, selon les experts du retail, cela pourrait bien être une réalité un jour. C’est en tout cas ce que pense Pascal Libyn, de Partner Mojo Retail designers. "Je ne dis que c’est quelque chose qui doit ou qui va se faire, mais c’est en tout cas quelque chose qu’on peut ou doit envisager."

    Du côté des consommateurs, cela risque cependant de faire grincer des dents. "Je comprends que certains pourraient dire que cela n’a pas de sens, mais il faut savoir qu’on paie déjà indirectement un droit d’entrée, ne fut-ce que via le parking."

    Et Pascal Libyn de pousser le bouchon un peu plus loin en osant la comparaison entre un centre commercial et un parc d’attractions. "De nombreuses personnes se rendent au shopping sans effectuer le moindre achat dans une boutique. Pour elles, fréquenter le centre commercial s’assimile à un moment de détente. Quand on va dans un parc d’attractions, un zoo, un musée ou visiter une exposition, on paie un droit d’entrée sans sourciller. Alors si un shopping propose un rassemblement de boutiques et de concepts horeca exclusifs, des animations, des pop-up stores, des expositions temporaires et d’autres événements, pourquoi ne pourrions-nous pas envisager un droit d’entrée ? Il ne faut pas oublier que l’ensemble de ces services représentent une expérience, un bon moment."

    Mais à quoi servirait l’argent de ce droit d’entrée? "Il y a différentes manières de l’exploiter. On pourrait envisager que le client se verrait rembourser son ticket en effectuant un achat dans un des commerces du shopping ou que l’argent serve à faire baisser les loyers et rendre les espaces commerciaux plus accessibles et assureraient une plus grande diversification de l’offre."

    Pascal Libyn est cependant bien conscient que cette idée a tout pour choquer. "C’est une idée à creuser, rien de plus. Je ne sais pas si le projet UPlace verra le jour, mais il faut bien se rendre compte que ce sera davantage un centre de loisirs avec des boutiques que l’inverse. Alors pourquoi ne pas faire payer un droit d’entrée, comme dans tous les parcs d’attractions qui regorgent de boutiques et restaurants ?"

    "Première nouvelle !"

     Jurgen De Gelas, Shopping Manager City 2

    "Faire payer l’entrée au shopping est quelque chose dont je n’ai jamais entendu parler. Je n’ai jamais pensé à une telle chose et je ne sais d’ailleurs pas quoi en penser. Je ne pourrais donc pas dire si c’est quelque chose de réellement faisable ou envisageable. En tout cas, pour le moment, ce n’est pas du tout quelque chose que nous envisageons ou que nous nous apprêtons à mettre en place."

    Source : http://www.dhnet.be/conso/consommation/l-entree-dans-les-centres-commerciaux-bientot-payante-590b54d1cd702b5fbe613f25

     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires