• Chien forcé de rester dehors en période de grand froid : comment réagir ?

    Chien forcé de rester dehors en période de grand froid : comment réagir ?Bien moins évoqués que les risques de l’été pour les chiens, ceux auxquels le froid expose nos animaux sont pourtant bien réels et tout aussi dangereux.

    Au même titre que les humains, les chiens sont susceptibles de voir leur santé pâtir de l’arrivée de températures polaires sur la France ainsi qu’une bonne partie de l’Europe, en ce courant janvier. Et contrairement aux idées reçues, leur pelage ne les prémunit pas contre le froid ; pas assez, du moins, pour pouvoir supporter d’être à l’extérieur pendant plusieurs heures lorsque le thermostat avoisine zero degré.

    Certains propriétaires disposant d’un jardin ne laissent pas (ou peu) leur chien vivre dans leur maison. Si ce choix – bien que parfois regrettable pour le bien-être de l’animal – peut être toléré lorsque le climat est modéré, il devient inadmissible en hiver, par une température inférieure à 5 degrés. Il en va, ici, de la souffrance du canidé et des menaces directes d’une exposition au froid prolongée sur son organisme.

    Évaluez la gravité de la situation

    Comme mentionné précédemment, des experts situent autour de 5 degrés la température minimum supportable pour un chien laissé dehors plusieurs heures durant. Cependant, des différences de tolérance au froid existent selon les races.

    Ainsi, les petits chiens ou les chiens à poils courts ou à la morphologie frêle, tels les lévriers, sont davantage susceptibles de souffrir du froid. Il en va de même pour les chiots ou les chiens âgés, qui y sont plus exposés en raison de leurs défenses immunitaires plus faibles. A contrario, les Huskies ou Saint-Bernard sont faits pour supporter les températures polaires et ne devraient donc pas en souffrir.

    À noter cependant qu’un chien qui vit en intérieur toute l’année dans une maison chauffée, aura bien plus de mal à supporter le froid qu’un chien qui passe beaucoup de temps à l’extérieur.
     
    Observez l’état du chien

    De même, les chiens ne réagissent pas tous de la même manière au froid. Certains tremblent et grelottent tandis que d’autres se figent ou peinent à se déplacer. Il arrive par ailleurs que des chiens refusent d’avancer ou s’arrêtent en permanence lorsqu’ils se font promener.

    La marche à suivre si le chien semble en danger

    Si vous voyez qu’un individu laisse son chien dehors (attaché ou non) ou dans sa voiture de manière prolongée par un temps glacial sans possibilité de s’abriter, il est tout à votre honneur d’agir pour lui venir en aide et éviter le pire.

    Le premier réflexe à adopter est d’entrer en contact avec le propriétaire de l’animal, si cela vous est possible. Expliquez-lui poliment les raisons de votre préoccupation et invitez-le à tenir son chien au chaud.

    Si la dite personne n’est pas présente sur les lieux (ou que vous ne pouvez pas échanger avec elle) et que l’animal semble souffrir du froid, appelez sans attendre la police.

    Avant d’éventuellement agir par vous-même, il convient donc de prendre quelques précautions – suggérées par l’association de protection des animaux Humane Society – que nous vous conseillons de respecter si vous considérez qu’un chien est attaché dans le froid depuis trop longtemps  :

    Avant d’éventuellement agir par vous-même, il convient donc de prendre quelques précautions – suggérées par l’association de protection des animaux Humane Society – que nous vous conseillons de respecter si vous considérez qu’un chien est attaché dans le froid depuis trop longtemps  :

    • Documentez la situation : notez toutes les informations nécessaires, à savoir la date, l’heure, l’endroit et tout autre détail important. Prenez si possible des photos témoignant de la scène.
    • Prévenez un refuge pour animaux à proximité et fournissez-leur les documents précédents.
    • Appelez-les autorités (police) pour les informer de votre geste afin qu’on ne puisse pas vous soupçonner de tentative de vol.

    Si la procédure peut paraître fastidieuse, elle vous permettra de sauver une vie sans pour autant vous mettre dans une situation délicate au regard de la loi. Gardez enfin à l’esprit que tout acte visant mettre fin à une situation de détresse avérée chez un animal doit l’emporter sur d’autres considérations.

    Les associations le répètent : sans abris digne de ce nom, eau et nourriture, les chances pour qu’un animal de compagnie survive aux températures glaciales diminuent considérablement.

    Source : http://www.holidogtimes.com/fr/ce-quil-faut-faire-si-vous-voyez-un-chien-force-de-rester-dehors-en-periode-de-grand-froid/#gs.UmOhNQQ

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :